Pour les congés de maternité, d’adoption, de paternité et d’accueil d’enfant, la période de subordination nécessaire pour bénéficier des indemnités journalières de sécurité sociale est réduite.

Rappel : qu’est-ce qu’une indemnité journalière ?

L’indemnité journalière est une compensation financière versée par l’assurance maladie au salarié durant son arrêt de travail. La salariée en congé maternité a droit à des indemnités journalières en tant qu’assurée sociale.

Quelles sont les conditions pour bénéficier des indemnités journalières ?

Le droit aux indemnités journalières doit répondre à certaines conditions qui sont les suivantes :

  • Travailler au moins 150 heures au cours des 3 derniers mois précédant la période de référence ;
  • Travailler au minimum 600 heures à titre temporaire dans le cadre d’un contrat à durée déterminée (CDD) ; dans le cadre d’une activité saisonnière ou discontinue au cours des 12 derniers mois précédant la période de référence ;

Ou

  • Avoir perçu 1015 fois le SMIC perçu au cours des 12 derniers mois, soit 2030 fois le SMIC horaire perçu au cours des 12 derniers mois précédant la période de référence.

Elle doit également justifier d’une période d’activité salariée en qualité d’assurée sociale.

Le délai était auparavant fixé à 10 mois. Désormais, elle est réduite et équivaut à 6 mois d’affiliation.

Publications similaires